Quelle satisfaction lorsque, après une heure de footing intense, la balance vous ôte généreusement un kilo ! Pour autant, le sport permet-il de maigrir sans changer ses habitudes alimentaires ? Rien n’est moins sûr.

La composition du kilogramme perdu grâce à l’effort est de 88,5% d’eau, 10% de sucres et …1,5% de graisses, soit 15g de masse grasse.

Même si ce taux de graisse double durant la période de récupération (30g de graisse perdue au total), on comprend bien que s’en remettre à une activité physiquepour perdre du poids n’est pas suffisant. Il faudrait pratiquer plusieurs heures d’entraînement intensif par jour pour commencer à obtenir un résultat. Par exemple, il faudrait 30h d’effort pour perdre 1kg de masse grasse !

 

Cette explication est cependant trop rapide pour évincer totalement le sport de votre programme minceur.

D’après les conclusions de l’INSERM, la perte de poids qui résulte de l’association d’un régime et d’une activité physique est supérieure à celle obtenue par un régime seul.

 

Pourquoi associer le sport à votre régime ?

  • Pour brûler les calories plus facilement

Certains le pratiquent exclusivement pour cette raison : le sport permet aux muscles de se développer ! C’est d’ailleurs parce que le muscle est plus lourd que la graisse, qu’une prise de poids peut-être observée après quelques jours d’entraînement. Cette prise de masse musculaire est toutefois bénéfique. Car le muscle, même au repos, consomme beaucoup d’énergie, et également sous forme de graisse. Ainsi, avec plus de muscles, l’organisme fonctionnera à plus haut régime.

La dépense énergétique de base – c’est-à-dire l’énergie dont le corps à besoin au repos pour fonctionner – augmente grâce à cette prise de masse musculaire. Ainsi, plus de calories seront naturellement consommées. On considère qu’une augmentation de 1% de la dépense énergétique de base permet de consommer jusqu’à 700g de masse grasse en plus par an.

L’activité physique n’a pas qu’un impact sur la quantité de muscles mais également sur leur qualité. L’architecture de la cellule musculaire s’adapte à ses nouvelles fonctions et devient plus performante. Elle s’équipe progressivement de plus de mitochondries, de véritables centrales électriques pour nos cellules, et stimule les enzymes qui participent à la consommation d’énergie. Le muscle acquiert ainsi une meilleure capacité à utiliser les graisses comme source d’énergie. A titre d’exemple, alors qu’un coureur débutant dépensera 300 kcals lors de ses premiers entraînements, il pourra atteindre les 1 000 kcals après quelques mois de pratique.

  • Pour éviter de reprendre les kilos perdus

Un des effets secondaire d’un régime fait de privations est bien souvent la reprise de poids… Comment expliquer que nos efforts soient anéantis aussi facilement ?
Si on perd de la graisse (= masse grasse) on perd également du muscle (= masse maigre). Or, souvenez-vous des conséquences d’un gain de muscle : la dépense énergétique de base de l’organisme augmente, ce qui conduit a une meilleure utilisation des calories.

L’inverse est également vrai. Qui dit perte de masse maigre dit dépense énergétique diminuée et donc, meilleur stockage des calories quand l’occasion se présente… Plus simplement, l’organisme habitué par le régime à être privé de sa source d’énergie va, dès qu’il en a l’occasion, se mettre à épargner abondamment pour faire face à une éventuelle nouvelle disette.

On sait que la perte de masse maigre uniquement par le biais d’un régime est de l’ordre de 25% du poids perdu. Ce pourcentage est réduit de moitié lorsque le régime s’accompagne d’une activité physique de type endurance. Le risque de reprendre du poids à l’issue du régime est réduit de moitié.

Par ailleurs, l’étude scientifique PRIME a suivi pendant 5 ans un groupe de 9 000 hommes d’âge moyen se rendant au travail en marchant ou à vélo. Elle en a conclu que pratiquer quotidiennement des activités d’intensité modérée était inversement associé à un gain de poids. D’où l’intérêt de maintenir ses efforts.

  • Pour avoir une plus jolie silhouette

Affiner sa silhouette est généralement la première des motivations pour perdre du poids. En ce sens, associer une activité sportive à son régime permet de maigrir tout en gardant un corps tonique et en pleine forme.

Quelques études suggèrent de plus une relation inverse entre le niveau habituel d’activité physique et la localisation abdominale de la graisse, ce qui a des conséquences esthétiques, mais pas que. On sait que l’accumulation abdominale de graisse est associée au développement de pathologies métaboliques (diabète de type 2) et cardiovasculaires (maladie coronaire).

  • Pour avoir le courage de suivre son régime

L’activité physique est bonne pour le moral ! C’est ce que concluent différentes études transversales sur ses bienfaits. Le sport serait à l’origine d’un plus grand bien-être psychologique, améliorant humeur et estime de soi en plus d’avoir un effet positif sur le vécu et la réaction aux contraintes psychosociales. Des bénéfices qui s’expliquent par une élévation du taux de sérotonine dans le cerveau, et donc un véritable effet « antidépresseur ». Conclusion : notre motivation pour perdre du poids est sans limites !

 

Comment bouger en douceur ?

La pratique d’une activité sportive est essentielle pour se maintenir en forme, diminuer le stress et stimuler le système immunitaire. Mais pour beaucoup, sport rime avec effort intense, ce qui n’est pas toujours le cas. Découvrez comment bouger en douceur…

Le yoga

Si l’objectif est de se détendre, de s’assouplir et d’améliorer sa posture, le yoga peut être la solution. Venue d’Inde, cette discipline s’est démocratisée en Occident, et notamment aux Etats-Unis, par un effet de mode.

Le yoga le plus pratiqué est le hatha yoga, basé surtout sur la dimension corporelle. Les différentes postures, les techniques de respiration et les mouvements dynamiques qu’il implique en font une discipline qui allie le physique et le spirituel, la musculation et la sérénité. L’objectif est de prendre conscience de son corps pour mieux le comprendre et mieux le contrôler. La sensation de bien-être est presque instantanée. Plus la pratique est régulière et plus la sensation de bien-être est importante pendant et à l’issue des cours…

La natation

La natation est l’un des rares sports où l’effort n’est pas douloureux. Les mouvements se faisant sous l’eau, le corps s’allège de 80% de son poids réel. Les articulations et les tendons sont ainsi moins sollicités. Le dos ne subit pas de choc. En revanche, la nage sollicite tous les muscles. n’est pas nécessaire de multiplier les longueurs pour y trouver du plaisir et observer des résultats. Nager avec une planche par exemple permet de travailler uniquement le bas du corps. L’aquagym permet aussi de se dépenser sous l’eau. Alliant mouvements énergiques sur un fond musical, cette pratique séduit surtout les femmes…

 
La danse

Qu’elle soit classique, moderne ou de salon, la danse permet de faire travailler tout le corps. Elle implique une forte coordination des mouvements des bras et des jambes mais aussi un certain équilibre. Le bas du corps est davantage sollicité, notamment les abdominaux et lesfessiers.

Outre ses bienfaits physiques, la danse a des bienfaits sur le moral. La musique amène les danseurs à s’évader et à se concentrer pour ne pas perdre le rythme. De plus, ce sport se pratique généralement en couple ou en groupe ce qui induit une notion de partage non négligeable.

 
Le Pilates

Le Pilates conjugue les pratiques du yoga, de la gymnastique et de la danse. Il existe plus de 500 exercices différents qui impliquent parfois l’utilisation d’accessoires comme un ballon, un cercle ou un élastique.

Cette pratique est basée sur 8 grandes axes: la respiration, le contrôle, le positionnement, la fluidité des mouvements, le centrage (= contraction du ventre), l’ordre et la relaxation.dans un souci d’efficacité Les postures et les mouvements doivent être effectués dans un ordre précis. Toutes les parties du corps sont mises à contribution, même si les abdominaux et les fessiers sont plus sollicités. Certaines postures peuvent paraîtres difficiles mais elles se font en douceur, donc sans risque pour les muscles et les articulations. Le Pilates permet de prendre conscience de soi et de son corps pour un effet bien-être garanti…

Le stretching

Le stretching est une forme de gymnastique douce qui propose des exercices d’étirements accompagnés d’exercices de respiration. L’étirement est instinctif puisqu’il apporte une sensation de bien-être et qu’il aide à stopper une crampe, à se réveiller ou à s’échauffer surtout lorsque ces étirement sont contrôlés et accompagnés d’exercices de respiration.
Les différentes postures se font au sol ou debout. Le stretching peut se pratiquer comme une activité à part entière ou en complément d’une autre activité physique…