Je n’insisterai jamais assez sur l’importance de l’Energie, tant pour votre vie de tous les jours que pour votre évolution spirituelle.
Savez-vous qu’il existe une source d’énergie infinie, une source d’énergie qui existe depuis des millions d’année, bien avant notre apparition sur terre ?
Encore mieux, savez-vous que vous pouvez vous connecter à cette énergie très simplement et la mettre à votre service sans aucun effort de votre part ?
Oui, je sais que cela paraît presque trop beau mais ce n’est qu’un des innombrables cadeaux de la Nature…
La source de cette énergie extraordinaire, ce sont les pierres d’énergie. Oui, de simples cailloux peuvent vous fournir une énergie illimitée !
Mais attention – et c’est là le secret – pas n’importe quelle pierre et pas n’importe comment…

Qu’est ce que la lithothérapie?

La lithothérapie (du grec lithos : pierre et therapia : traitement) permet d’apporter des soins avec des pierres naturelles. Les pierres et les minéraux possèdent des vibrations et des qualités qui les rendent aptes à dénouer les tensions physiques et psychiques. Placées au niveau des chakras (centres énergétiques du corps) ou portées en pendentif, elles auraient le pouvoir de soulager les organes auxquels elles sont naturellement connectées. La chromathérapie qui est la thérapie par les couleurs et l’oligothérapie qui est une façon de se soigner par les oligo-éléments et minéraux (dont l’homéopathie se sert en quantité infinitésimal) se retrouvent également en principes actifs de la lithothérapie. La lithothérapie utilise l’énergie des pierres pour rétablir l’équilibre corps-âme-esprit. Elle nous aide sur le plan physique, mais aussi psychologique et spirituel par la libération de certains blocages émotionnels et par les prises de conscience qu’elle permet. La lithothérapie a une action rapide et sans effets secondaires. Elle est efficace pour tous, adultes et enfants. L’énergie des pierres est liée à leur composition chimique, à leur couleur et à leur forme. Elles agissent sur tout notre corps, mais surtout au niveau de nos chakras (centres d’énergie).

Certaines pierres calment, d’autres stimulent, renforcent ou créent une protection. En dehors des séances de lithothérapie, le simple fait de porter une pierre sur soi permet de profiter de ses bienfaits.

Quelle est l’origine de la lithothérapie?

Nous savons qu’entre 15000 et 5000 ans avant notre ère, les hommes des cavernes manipulaient déjà la pierre qui était portée en amulette, travaillée en statuette, dressée en temples mégalithiques : menhirs, dolmens, cromlechs…On y appelait force, fécondité… La lithothérapie était déjà née. Depuis la plus haute antiquité les roches sont employées à des fins médicales. Les Grecs utilisaient, par exemple, la poudre de marbre contre les gastralgies, ou le jaspe rouge comme fortifiant. En Orient, l’antimoine était considéré comme souverain contre les maladies infectieuses et les intoxications alimentaires. Les Indiens d’Amérique connaissaient les bienfaits de l’argile et les effets antiseptiques du cuivre. Durant le Moyen-âge occidental, l’alchimie, ou plus exactement la spagyrie, conseillait très fréquemment les pierres, précieuses ou non, contre les maladies, en respectant la loi de similitude. Ainsi par exemple, l’émeraude pouvait soigner le foie puisqu’elle était verte… comme la bile. Durant le premier millénaire, la symbolique des pierres s’enrichit considérablement pour être utilisées au second millénaire en médecine essentiellement sous forme de poudres et d’élixirs. Le terme “lithothérapie” apparaît dans la seconde moitié du vingtième siècle. Puis c’est sous l’impulsion des mouvements d’idées nés dans les années 1960 et 1970, en particulier du New-Age, que la lithothérapie regagne les faveurs du grand public. Aujourd’hui, Les pierres et cristaux font partie de notre quotidien d’homo technologicus. On extrait chaque jour métaux et corps chimiques des minéraux. Le quartz est dans nos montres et ordinateurs, les rubis génèrent les lasers…  Et nous les portons en bijoux… diamant, émeraude, grenat… De plus en plus de personnes se passionnent pour les bienfaits des pierres et développent cette médecine douce comme alternative et complément à la médecine moderne.

Qu’est-ce qu’un soin en lithothérapie ?

Cette technique repose sur 4 critères principaux :

• La composition chimique du minéral utilisé

• La couleur de la pierre dont sa fréquence vibratoire dépend

• Le système cristallin auquel la pierre appartient : il détermine la propagation des ses énergies par le biais des ondes de forme

• Les énergies de chaque patient selon l’état de son système énergétique : aura et chakras.

Le soin en lithothérapie dépend d’une compréhension et d’une application correcte de ces principes car les quatre critères cités ci-dessus interagissent entre eux. La qualité des soins est directement tributaire de la qualité du bilan énergétique du praticien. Nous disposons d’une grande variété de minéraux pour apporter ces soins. Chaque minéral dispose de propriétés particulières tributaires de sa composition chimique, de sa couleur, de son système cristallin, mais aussi de propriétés dite « énergéticiennes » : ce sont les énergies subtiles des pierres et des cristaux. Chacune agit sur divers plans : physique, mental et spirituel. Le lithothérapeute doit savoir précisément quelles sont les pierres qu’il devra utiliser pour aider son client, quel sera le protocole de soins et comment apporter un suivi. Je me suis formée dans une école spécialisée durant une année pour étudier tous les bienfaits des pierres en compléments de mes soins esthétiques afin d’améliorer encore les résultats.

Comment se déroule une consultation ?

Je dresse un bilan énergétique c’est à dire que je définis vos besoins physiques et émotionnels en consultant la résonnance de vos chakras puis je choisis les pierres, les huiles et élixirs de cristaux qui répondront à vos besoins. Ces pierres seront ensuite positionnées sur votre corps mis au repos une vingtaine de minutes. Le mental étant au repos, les pierres libèrent ainsi le maximum de leur action. Quelques séances complémentaires peuvent être nécessaires pour des maux anciens plus « enracinés ». Un bilan de la sorte doit se construire sur le savoir, l’expérience de la technique, les méthodes, le savoir-faire, l’approche psychologique et, bien sûr, une bonne maîtrise de ses intuitions et de sa sensibilité aux énergies.